Alimentation et sport contre les hémorroïdes

Les hémorroïdes peuvent toucher chacun d’entre nous à n’importe quelle période de notre vie. Cette maladie constitue une gêne et est considérée comme une maladie honteuse par ceux qui la contractent. En effet, nombreux sont ceux qui n’osent pas en parler publiquement du fait de ses caractéristiques particulières. Il arrive que certaines personnes touchées par les hémorroïdes ne réussissent pas à en venir radicalement à bout.

Si les médicaments et traitements de tous genres peuvent échouer, pourquoi ne pas se tourner vers des solutions plus évidentes et plus efficaces comme la modification des habitudes alimentaires et la pratique d’activités sportives ?

Vaincre les hémorroïdes à leur racine

Quoi de plus logique que de connaître l’origine d’un fléau pour le combattre. Cela s’applique également aux hémorroïdes dont les causes sont nombreuses. Tous ceux qui souffrent de cette maladie cherchent à tout prix à savoir comment ils peuvent l’atténuer. Le soulagement des hémorroïdes, du point de vue des médecins, passe par divers traitements à base de médicaments, de crèmes ou par le recours à la chirurgie. Les cas diffèrent et ces derniers peuvent rencontrer un franc succès ou échouer.

Cependant, force est de constater qu’aucun de ces traitements ne tient compte des causes des hémorroïdes. Connaître l’origine de cette maladie et en déterminer les causes est l’étape préalable aux traitements précités. Il vaut mieux en connaître les causes en premier lieu avant d’user des traitements aussi invasifs contre les hémorroïdes.

Nombreuses sont les principales causes des hémorroïdes. Cependant, on pointe prioritairement du doigt la mauvaise habitude alimentaire. Il faut dire que cette dernière provoque la constipation qui est considérée comme la première cause des hémorroïdes. La sédentarité est la deuxième cause principale de cette maladie. C’est pour cette raison que les habitants des pays occidentaux sont les plus affectés par les hémorroïdes. En effet, ils sont habitués à s’asseoir quotidiennement et en permanence, et ne sont pas vraiment adeptes d’effort physique.

Outre la constipation et le manque d’activité physique, les hémorroïdes peuvent aussi être causées par le fait de trop s’asseoir. En effet, une position assise fréquente entraîne une forte pression sur les veines de l’anus et du rectum. Cette pression est à l’origine des hémorroïdes et peut être causée par la constipation, par le fait de faire trop d’effort physique, par exemple en transportant des objets trop lourds, ou par le fait d’être enceinte, car le poids du bébé dans le ventre exerce une pression sur la région anale ou rectale.

Dans certains cas, les hémorroïdes peuvent également être considérées comme héréditaires. En effet, il existe de nombreux cas selon lesquels les membres d’une famille et de générations différentes sont atteints de cette maladie. Le surpoids est un autre facteur à prendre en compte dans l’apparition des hémorroïdes. Être obèse représente un risque de pression trop grande dans les vaisseaux sanguins.

Combattre les hémorroïdes en changeant d’habitude alimentaire

Comme nous l’avons précédemment abordé, la constipation est la cause principale de l’apparition des hémorroïdes. La constipation est un problème de transit intestinal. Les selles deviennent dures et sont difficiles à évacuer. Elles poussent les individus à pousser lors de la défécation et donc à exercer une forte pression sur les veines anales ou rectales. En même temps, elles les amènent à s’asseoir longtemps sur le siège des toilettes jusqu’à la sortie des selles, ce qui provoque également cette pression.

La constipation est avant tout causée par un régime alimentaire inadapté. Opérer des changements au niveau de l’alimentation permet donc de la combattre et de combattre les hémorroïdes. Ces changements passent par le fait d’ingérer de la nourriture riche en fibres. Il s’agit surtout de nourritures riches en fibres insolubles qui sont un excellent moyen de prévention contre la constipation. Ces dernières hydratent les selles et facilitent donc le transit des intestins.

Outre la nourriture, le sport ainsi que l’hydratation permettent également d’éviter ou d’arrêter la constipation. Le sport est un moyen sûr et efficace, permettant l’activation du transit intestinal. Il permet de prévenir les problèmes intestinaux. En améliorant le transit intestinal, il permet de réduire le risque de contraction des hémorroïdes. En même temps, il garantit une bonne santé de notre organisme et diminue le stress. Le sport est à pratiquer quotidiennement et régulièrement pour une efficacité accrue.

Quant à l’hydratation, le fait de boire de l’eau octroie un rétablissement rapide du transit intestinal. Les selles s’en trouvent donc ramollies. Boire au moins un litre d’eau quotidiennement permet d’éviter d’être constipé. Par contre, il est conseillé de ne boire que de l’eau, du jus de fruit ou des tisanes. Les boissons alcoolisées ou gazeuses, elles, n’hydratent pas mais ont plutôt pour effet de déshydrater le corps. Aller aux toilettes quotidiennement lorsqu’on en ressent l’envie est aussi recommandé pour ne pas être touché par la constipation.

Ingérer des aliments riches en fibres

Pour éviter d’être constipé, il est primordial de favoriser la consommation d’aliments particulièrement riches en fibres. Deux types de fibres sont aujourd’hui connus dont les fibres solubles et les fibres non solubles. Elles permettent d’éviter la constipation car elles sont capables de rendre les selles plus molles et donc de rendre le transit intestinal plus fluide et facile. Les fibres ne permettent pas seulement de ne pas être constipé, mais elles garantissent aussi un ventre plat. Elles sont conseillées à ceux qui souhaitent avoir ou garder un ventre bien plat.

La nourriture riche en fibres a de nombreuses vertus. Outre la lutte contre la constipation, les fibres permettent aussi de vaincre les flatulences ou les ballonnements. Les aliments riches en fibre réduisent le risque de prise de poids excessive tout en conférant au corps une bonne santé. Lorsque vous avez faim, vous pouvez vous en servir comme coupe faim. Vous serez vite rassasié sans avoir à en ingérer en grande quantité.

Il faut également savoir que les fibres sont surtout présentes dans la peau de ces aliments. Ainsi, il faut éviter de les peler afin d’ingérer la quantité de fibre souhaitée. En même temps, consommer beaucoup d’aliments à forte teneur en fibres exige une bonne hydratation. Si vous consommez une grande quantité de ces aliments, veillez à boire deux litres d’eau quotidiennement. Cela leur permettra de faire l’effet et de présenter les résultats que vous attendez d’eux.

Afin d’avoir une bonne alimentation, il est primordial de repérer au préalable les aliments dans lesquels il y a la plus forte teneur en fibres. Il s’agit principalement des légumes, des fruits et des féculents. Cependant, il faut garder en tête que tous les légumes, fruits et féculents ne sont pas forcément riches en fibres.

Les légumes riches en fibres

Il existe des légumes dans lesquels la teneur en fibre est extrêmement élevée. Les légumes verts sont souvent les plus riches en fibres. Ainsi, consommer des choux, des artichauts, des poireaux, des courgettes, des asperges ou encore du céleri permet d’éviter d’être constipé et de contracter des hémorroïdes. Certains légumes secs tels que les haricots blancs et rouges, les flageolets, les pois chiches, les lentilles ou encore les petits pois contiennent également énormément de fibres. En outre, les navets, les pommes de terre, les carottes et les tomates sont aussi des aliments à ingérer si l’on a besoin de fibres alimentaires.

Les légumes ainsi que les fruits riches en fibres présentent de nombreux atouts pour le corps humain. Le fait d’être pauvres en calories en est un. Ainsi, on peut en manger à satiété sans risque de surpoids. Ils permettent même de lutter contre les graisses saturées. L’aubergine, à titre d’exemple, contient beaucoup de fibres et n’apporte pas de graisse dans l’organisme grâce à son taux de pectine élevé. L’apport en fibres que les médecins recommandent à tout un chacun est de 25 à 30 g par jour.

Les fruits riches en fibres

On retrouve également les fibres dans certains fruits tels que les pommes, les abricots, les fraises ou les framboises. Privilégiez également les fruits exotiques tels que les figues, les dattes, les goyaves ou les noix de coco dans lesquels les fibres sont abondantes. On trouve également énormément de fibres dans les poires, les prunes ou les abricots. Tous les fruits secs tels que les amandes ou les cacahuètes abondent aussi en fibres.

Il est important de varier les aliments sources de fibres que l’on ingère. En effet, le type et la quantité de fibres varient selon le fruit ou le légume consommé. Les fibres insolubles sont celles qui permettent un bon transit intestinal et influent sur la constipation. Manger des légumes et des fruits quotidiennement, même en grande quantité, n’a pas d’effet néfaste sur la santé. Cependant, une consommation excessive d’aliments riches en fibres peut conduire à des flatulences, à des ballonnements ou à des diarrhées.

Les féculents riches en fibres

De nombreux féculents contiennent également une énorme quantité de fibres. Les féculents complets sont les plus riches en fibres. Mangez donc beaucoup de riz, de pâtes ou du boulgour entier si vous souhaitez vaincre la constipation et les hémorroïdes, voire même les éviter. Le pain complet dans lequel il y a une quantité considérable en céréales est aussi à consommer. Les grains entiers qu’il contient sont richement pourvus en fibres, en vitamines et en minéraux.

Il existe certaines fibres dont la digestion peut être complexe à l’organisme et qui n’ont pas de bon effet sur les intestins qui en deviennent irrités. Cuire les fruits et légumes à ingérer les rendent plus faciles à digérer. Les féculents tels que les produits céréaliers sont particulièrement porteurs de fibres insolubles. Les céréales complètes sont les plus riches en fibres.

Le son de blé est le féculent le plus pourvu de fibres. 100 grammes de sons de blé contiennent 47 grammes de fibres, ce qui est plutôt quantitatif. Il a également une forte teneur en protéines et en vitamines. Il peut pourtant irriter les intestins, d’où l’utilité de l’introduire petit à petit dans l’alimentation. On peut l’insérer dans le yaourt que l’on prend lors de son petit-déjeuner ou en guise de goûter.

L’avoine est un autre féculent particulièrement pourvu de fibres. Sa forte teneur en fibres solubles est bénéfique pour les personnes diabétiques. Ces dernières réduisent le taux de cholestérol. La plupart du temps, l’avoine n’est pas très attirante à consommer, surtout pour les enfants. Pour changer de l’habituel flocon d’avoine qui n’ouvre pas vraiment l’appétit, préférez des galettes d’avoine qui régaleront petits et grands et les maintiendront en bonne santé.

Le sport, pour vaincre les hémorroïdes

Afin de soulager ou d’éliminer les hémorroïdes, il est également recommandé de faire régulièrement des efforts physiques. Rappelons-le, les hémorroïdes résultent de troubles au niveau des veines. Elles se présentent sous forme de veines enflées qui se trouvent soit à l’intérieur, soit à l’extérieur de l’anus et/ou du rectum. Elles entrainent des saignements dans les selles et même des démangeaisons. Bref, elles sont avant tout synonymes d’inconfort.

Les hémorroïdes sont favorisées par des troubles au niveau de l’appareil cardiovasculaire. Ainsi, il faut améliorer la circulation sanguine de l’organisme pour éviter ces troubles. Cela passe indéniablement par la pratique d’activités physiques et sportives.

Toutefois, ce ne sont pas tous les sports qui permettent de soulager les hémorroïdes. Les sports statiques qui se limitent à l’usage extrême de muscles bien précis sont donc bannis. La musculation fait partie de ces derniers. Elle ne permet pas de contrer les hémorroïdes, au contraire, elle pourrait aggraver cette maladie en favorisant une pression intense sur les veines situées dans l’anus et le rectum. Le cyclisme et l’équitation sont aussi à éviter car ils provoquent également cette pression.

Les sports qui vous font mal sont donc à bannir. Les sports qui font subir une grande pression au corps, surtout au niveau de la région anale, ne permettent pas de lutter contre les hémorroïdes mais pourraient plutôt les aggraver. Cette région du corps peut être altérée par le bodybuilding ou le vélo. Veillez donc à bien choisir les activités physiques adaptées à cette maladie. Et si vous ressentez une ou des douleurs durant leur pratique, il est préférable de les arrêter dans l’immédiat pour éviter toute complication.

Les activités physiques et sportives à privilégier pour vaincre les hémorroïdes doivent être complètes. Cela signifie qu’elles doivent permettre au corps entier de bouger harmonieusement sans qu’il soit nécessaire de faire un grand effort dans ce sens. Les sports les plus conseillés sont la natation, la marche, l’aquagym ou le yoga, qu’il faut pratiquer quotidiennement ou régulièrement.

La marche est un excellent sport qui peut favoriser la détente des muscles situés dans la zone anale. La marche n’est pas assimilable à une course mais plutôt à une promenade. Marcher pendant 20 à 30 minutes par jour suffit. Cela permettra à votre corps d’avoir une bonne circulation sanguine. Pratiquée au petit matin, cette activité sportive procure une détente musculaire et une bonne humeur pour commencer sa journée. Au soir, la marche permet de se vider la tête et d’évacuer le stress cumulé tout au long d’une journée de travail ou d’études.

L’aquagym est un sport qui favorise la hausse de la pression sanguine sans causer une pression importante sur le corps. Pratiqué dans les piscines, ce sport est adapté aux personnes ayant des maux de dos ou de jambes. Il est recommandé pour les personnes affectées par les hémorroïdes, sauf pour celles dont cette maladie est exposée ou s’est transformée en lésions. En effet, les hémorroïdes devenues des lésions peuvent être irritées par le chlore présent dans les eaux de piscine.

L’aquagym se présente sous différentes formes: douce, tonique… C’est une activité sportive complète qui fait travailler un grand nombre de muscles du corps allant des muscles des épaules aux abdominaux, et aux fessiers… Sa pratique régulière apporte la santé et permet de sculpter notre silhouette. L’amélioration de la circulation sanguine et la hausse du tonus des muscles et de la respiration font parties des nombreux avantages de ce sport. Il est conseillé de le pratiquer deux fois par semaine pour obtenir de bons résultats avec l’aquagym.

Les exercices de respiration et les étirements sont également à pratiquer pour favoriser un soulagement des hémorroïdes. Le yoga, par exemple, permet une hausse de la masse musculaire. Il est efficace dans le soulagement des hémorroïdes car il permet un renforcement des muscles situés dans les régions à très forte sensibilité de l’organisme humain. Le yoga est surtout efficace en guise de moyen de prévention contre cette maladie. Vous devrez toutefois veiller à ne pas trop étirer les zones proches ou autour de l’anus et du rectum.

En plus du sport et de l’alimentation, le stress est aussi un facteur indéniable qui peut influer sur les hémorroïdes. Heureusement, équilibrer son alimentation et faire du sport réduisent le stress. Changer radicalement de style de vie est un sacrifice à faire si on veut vaincre une bonne fois pour toutes les hémorroïdes. Si vous souhaitez voir des améliorations ou être totalement débarrassé des hémorroïdes, le premier geste à adopter est de changer radicalement vos habitudes alimentaires et de vous mettre au sport. Ces moyens sont sûrs et efficaces et sans danger ni coût, alors pourquoi ne pas essayer ?

About the Author

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: