Comment traiter les hémorroïdes ?

Les hémorroïdes sont une maladie incommodante qui peut nous poursuivre pendant un certain temps sans qu’on en trouve la solution. Pourtant, la manière de les traiter varie d’un cas à un autre et chaque méthode peut faire ses preuves. Naturels, médicamenteux ou chirurgicaux, les traitements contre les hémorroïdes ne manquent pas. Le traitement naturel reste pourtant l’option privilégiée de par son efficacité prouvée, son moindre coût et l’absence d’effets secondaires qu’il promet.

Mieux vaut prévenir que guérir les hémorroïdes

À la base, les hémorroïdes se manifestent sous forme de veines enflées à l’intérieur ou à l’extérieur de l’anus ou du rectum. Elles sont douloureuses et provoquent des saignements et une difficulté à se soulager dans les toilettes. Leur cause première reste la constipation. Or, cette dernière est causée par une mauvaise habitude alimentaire et au manque de pratique sportive. Ainsi, prévenir ou vaincre la constipation permet de soulager les hémorroïdes.

De ce fait, nous suggérons un traitement naturel et économique qui vous permettra de prévenir les hémorroïdes mais aussi de prendre soin quotidiennement de votre corps. Il s’agit du changement d’alimentation et du sport. Désormais, il vous est conseillé d’ingérer de la nourriture riche en fibres et de faire régulièrement du sport. Si vous n’avez pas d’hémorroïdes, ces pratiques peuvent vous éviter ce trouble. Si vous en êtes déjà atteint, vous pouvez soulager les crises hémorroïdaires et empêcher leur récurrence grâce à ces remèdes naturels.

Les aliments riches en fibres sont nombreux et ont de nombreuses vertus. Les légumes verts tels que les haricots verts et les courgettes, les pois et les féculents ont une très forte teneur en fibres. Ils peuvent être consommés en quantité sans crainte de prise de poids car ils ont la faculté de vous débarrasser de la mauvaise graisse et ne contiennent pas de cholestérol. Veillez toutefois à boire régulièrement de l’eau pour qu’ils fassent l’effet escompté, c’est-à-dire faciliter le transit des intestins, ramollir les selles et empêcher la constipation et l’apparition des hémorroïdes.

Le sport est la deuxième pratique conseillée pour prévenir ou soulager les crises hémorroïdaires. Une activité physique et sportive pratiquée au quotidien permet de maintenir votre corps en bonne santé et d’éviter ou de soulager les hémorroïdes. Même une marche quotidienne d’une trentaine de minutes peut faire la différence. Le yoga ou l’aquagym sont aussi très efficaces.

Hémapro, une solution naturelle contre les hémorroïdes

Toujours dans le ton des remèdes naturels contre les hémorroïdes, les crèmes et pilules Hémapro sont réputées et reconnues pour leurs bienfaits. Elles ont pour vertu principale le soulagement des gênes et démangeaisons causés par ce trouble, la diminution de l’inflammation ainsi que l’amélioration du flux sanguin.

Hémapro permet de prévenir et de guérir les hémorroïdes que ce soit sur le plan interne ou externe. Le traitement est à base de combinaison de pilules et de baume et dure un mois. Les pilules Hemapro Pills sont un complément alimentaire et servent à prévenir l’apparition des hémorroïdes. Elles agissent en améliorant le système digestif et ciblent la région péri-anale. Elles permettent une réduction de l’inflammation ainsi que de l’œdème produit par les crises hémorroïdaires.

Quant au baume Hemapro Cream, il permet de soulager instantanément les hémorroïdes. Cette crème a un effet calmant qui lui permet également de rafraîchir la zone anale. Son action astringente lui permet d’améliorer les vaisseaux sanguins et participe à la restauration de la peau détruite par les hémorroïdes. Hemapro Cream contient du Legactif qui a la propriété de soulager les douleurs provoquées par les hémorroïdes. En sus, ce baume permet aussi de faire cicatriser plus rapidement la zone détériorée par cette maladie.

Les solutions médicamenteuses et chirurgicales

Il arrive que les remèdes naturels susmentionnés ne parviennent pas à bout des hémorroïdes au stade avancé telles que la thrombose. Dans ce cas, des solutions à base de médicaments peuvent être prescrites par votre médecin. En cas de forte douleur, il existe des médicaments analgésiques tels que l’acétaminophène. Ce dernier est à prendre par voie orale. On peut également recourir à des analgésiques topiques que l’on applique directement sur la zone affectée par les hémorroïdes.

Les cas graves tels que la thrombose nécessitent souvent une intervention chirurgicale. Pour ce faire, une anesthésie locale pour prévenir contre la douleur est recommandée. Elle consiste souvent en une ablation, c’est-à-dire à l’enlèvement d’une partie de la peau autour de l’anus. Les veines atteintes par la thrombose sont également retirées. Ce type de chirurgie est pratiqué pour empêcher la récurrence des hémorroïdes externes au stade avancé.

Pour les hémorroïdes internes, différentes opérations chirurgicales sont proposées. La ligature élastique, à titre d’exemple, est une chirurgie courante dont les résultats ne font pourtant pas l’unanimité car ils dépendent de chaque cas. La ligature élastique consiste en la pose d’une petite bande élastique sur la base de la veine dilatée par les hémorroïdes. Cela permet un blocage de la circulation sanguine et conduit au rétrécissement puis à la décomposition totale de l’hémorroïde.

La sclérothérapie est une autre intervention chirurgicale fréquemment utilisée. Il s’agit d’une injection de produit chimique directement à la base de l’hémorroïde. Celle-ci deviendra dure et se rétractera peu à peu jusqu’à sa disparition. Quant à l’hémorroïdectomie, elle est pratiquée en cas d’hémorroïdes de grande taille. Le chirurgien use d’un bistouri pour retirer une part de la peau sur laquelle les hémorroïdes se situent. Elle se fait sous anesthésie générale et son efficacité dépasse celle des opérations précitées. Toutefois, elle nécessite un temps de rémission assez conséquent pouvant aller jusqu’à trois semaines.

En somme, les hémorroïdes, bien qu’inconvenantes, peuvent être traitées chez soi par des méthodes naturelles très efficaces. Les crises peuvent être calmées et même stoppées par un changement de style de vie. Il vous est donc conseillé de manger beaucoup de fibres, de faire régulièrement du sport, de boire beaucoup d’eau et de ne pas prendre l’habitude de vous asseoir trop longtemps, surtout sur le siège des toilettes. Ce n’est qu’en cas d’inefficacité de ces méthodes naturelles ou en cas d’aggravation des hémorroïdes que le recours à la chirurgie est conseillé.

About the Author

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: