Les différentes causes des hémorroïdes

On remarque surtout des troubles hémorroïdaires chez les personnes adultes. Bien qu’il ne s’agisse que d’un problème léger, ce trouble doit être bien traité pour ne pas engendrer plus de gêne. De nombreuses causes  peuvent être à l’origine d’une hémorroïde, mais la principale raison reste la pression excessive. Selon les dires de plusieurs spécialistes, le fait de subir une pression en permanence au niveau des veines anales sont les véritables causes de l’apparition des hémorroïdes. Il faut savoir que cette pression quant à elle, est provoquée par plusieurs facteurs comme la constipation par exemple. La constipation est une des premières causes des troubles hémorroïdaires. Le fait de ne pas pouvoir évacué des selles normalement peuvent causer des problèmes. En effet, la constipation exerce plus de pression sur les veines anales, ce qui engendre l’apparition des hémorroïdes. Mais ce n’est pas tout, le fait de ne pas pratiquer du sport provoque également des problèmes d’hémorroïdes. Les exercices physiques sont non seulement bons pour la santé mais permet aussi à l’appareil cardiovasculaire de bien fonctionner pour éviter ainsi l’apparition des différents troubles vasculaires. Soulever des objets lourds est aussi déconseillé pour ceux ou celles qui veulent éviter un trouble hémorroïdaire. Lorsque les efforts sont trop intenses et excessifs, cela pourrait causer une dilatation des veines, ce qui peut entraîner des problèmes au niveau des veines.

Les femmes enceintes peuvent aussi être victimes des troubles d’hémorroïdes. Durant le troisième trimestre de grossesse, les veines chez les femmes se dilatent parce que le fœtus doit prendre place. Cette action peut engendrer l’apparition d’une hémorroïde puisque la femme enceinte est vraiment très sensible. Il faut également noté que parfois ce type de problème est héréditaire. Lorsqu’on a des parents ou des grands-parents qui ont en souffert, il est possible de l’avoir à son tour. Une des autres causes des troubles hémorroïdaires est le sexe anal. Lorsqu’on a tendance à avoir des relations sexuelles anales, le risque d’avoir une hémorroïde augmente du fait que trop de mouvement sur la partie anale irrite les veines. Enfin, il y a aussi l’obésité. En effet, lorsqu’on est en surpoids la pression que subit les vaisseaux sanguins augmente les troubles et risque de faire apparaître les hémorroïdes.

Les différentes méthodes pour traiter une hémorroïde

Il existe différentes méthodes pour soigner une hémorroïde. Cela peut être des traitements maisons, des traitements médicamenteux ou des traitements naturels à base d’aliments. Lorsque vous faites appel à un médecin sachez que celui-ci vous prescrira un médicament qui vous permettra de lutter contre les troubles hémorroïdaires. Les plus utilisés sont les crèmes à base de corticoïdes qui doivent être appliquées plusieurs fois par jour sur la partie à traiter. Pour traiter la douleur et diminuer ainsi le gonflement, ces crèmes sont efficaces et disposent d’un effet à long terme.

Des médicaments par voie orale sont également conseillés par les médecins pour calmer la douleur lorsque celle-ci devient insupportable. Par contre les aspirines, l’ibuprofène ainsi que les médicaments avec de la codéine sont vraiment à éviter. Lorsque les crises deviennent fréquentes et que cela peut parfois s’avérer dangereux, les interventions chirurgicales sont les meilleures des solutions. Bien sûr, cette intervention ne se fait qu’en cas d’extrême urgence et seulement si l’hémorroïde est externe. Les traitements naturels sont les plus conseillés pour traiter les hémorroïdes aussi bien internes qu’externes.

Lorsque vous souffrez d’hémorroïdes, il est important de bien suivre un bon régime. Pour ceux et celles qui sont en surpoids, il faut éviter de manger tout et n’importe quoi. Il faut privilégier les aliments pleins de fibres et boire beaucoup d’eau. Les fruits, les légumes, les céréales ainsi que les pains complets, voilà des aliments qui pourront vous aider à éviter la constipation et de lutter ainsi contre l’hémorroïde. Par la même occasion, il ne faut pas manger trop d’épices, trop de nourriture gras et diminuer la consommation d’alcool et de caféine. La pratique régulière du sport peut aider pour gérer ce problème d’hémorroïde. L’avantage de faire des exercices physiques réguliers est de garder une excellente forme et de réguler le flux sanguin. De ce fait, l’anus ne reçoit pas trop de pression et ainsi le risque de gonflement et d’irritation diminue. Le vélo, l’équitation ainsi que tous les sports violents sont tous à éviter. Le traitement à base de plante est aussi très efficace pour la lutte contre les hémorroïdes. La molène ainsi que le thé de millefeuille sont les plus utilisées. Pour cela, il suffit de préparer une infusion et de l’appliquer sur la partie à traiter. Vous devez aussi refaire le geste plusieurs fois par jour pendant quelques jours jusqu’à ce que la douleur s’estompe et qu’il n’y ait plus de gonflement. En cas de crise, il est fortement conseillé de boire les infusions et non de les appliquer. Vous avez ainsi le choix entre la molène, le thé de mille feuille, l’hamamélis, la vigne rouge ou encore le cyprès commun.

Quelques bons gestes à éviter pour soigner les hémorroïdes

Hormis les gestes qu’il faut adopter, il faut également en éviter certains pour soigner les hémorroïdes. Sans parler des petites habitudes qu’il faut avoir, il est important de dire que pour les traiter correctement il faut pour commencer éviter d’utiliser fréquemment les papiers toilettes. Ces derniers sont durs et secs, ce qui provoque plus de douleur à l’anus. Lorsque vous allez aux toilettes le mieux est d’utiliser des lingettes spéciales bébés et ensuite de passer au lavage à l’eau. Il  faut donc éviter de passer trop de temps aux toilettes c’est-à-dire y aller uniquement lorsqu’on est réellement prêt.

Rester assis trop longtemps aux toilettes augmente la pression au niveau de l’anus et entraîne des douleurs de l’hémorroïde. Cela pourrait même provoquer des saignements sur la partie anale. Pour éviter de faire des crises hémorroïdaires, il faut aussi penser à éviter des vêtements trop serrés comme les pantalons par exemple et les sous vêtements synthétiques. Privilégiez les vêtements en cotons pour être plus à l’aise dans votre peau. Ne pas toujours rester debout et ne pas faire trop d’effort pour ne pas augmenter la pression que subit l’anus. Lorsque vous prenez votre douche, il est important de ne surtout pas savonner la partie de l’anus avec des produits parfumés et alcoolisés. Bien évidement tous ces gestes ne permettent pas d’enlever l’hémorroïde mais juste de ne pas aggraver l’inflammation et de soulager les douleurs en cas de crise. La consultation d’un médecin n’est conseillée qu’en cas de troubles graves.

Des techniques simples pour soigner les hémorroïdes externes

Pour guérir les hémorroïdes externes, plusieurs techniques sont possibles. Simples et pourtant très efficaces, ces méthodes sont à la portée de tous. Prendre un bon apaisant est conseillé lorsque vous souffrez d’hémorroïde. Restez sous la douche durant 15 à 20 minutes environ permet non seulement d’apaiser la douleur mais aussi de calmer l’irritation de la peau. Le mieux est de se doucher trois fois par jour. Si vous n’avez pas de temps pour prendre trois douches par jour, pensez au bain de siège, qui est également un excellent remède pour les hémorroïdes externes. Pour qu’il soit plus efficace, vous pouvez également y ajouter des plantes médicinales. Bien sûr, ne jamais oublier de toujours se sécher après un bain. L’utilisation d’une vaseline peut aider à se débarrasser d’une hémorroïde externe. Contrairement à ce que l’on pense, elle peut aussi être appliquée sur l’anus pour réduire la pression subit par la peau. Lorsque la douleur est trop intense et que l’hémorroïde commence à gonfler et à rougir, la technique la plus rapide et la plus efficace reste la glace. Mettez-en sur la partie qui enfle afin de calmer la douleur et de réduire le gonflement. L’application de crèmes anesthésiantes et des huiles naturelles de coco, de marron ou d’Aloès Vera est essentielle pour soulager le mal. Aussi incroyable que cela puisse être, l’eau a un effet positif sur l’hémorroïde. En effet, celle-ci est excellente pour la digestion, ce qui permet ainsi aux selles de passer facilement sans causer trop de problèmes.

L’hamamélis, un excellent remède pour les hémorroïdes

L’hamamélis est une plante très connue pour ses vertus médicales. Il s’agit d’un traitement très efficace contre les thromboses et les hémorroïdes. Le remède est simple, il suffit de faire bouillir un quart de litre d’eau et d’y ajouter environ 10 grammes de la plante. Une fois que le mélange est prêt, il faut le laisser refroidir avant de l’appliquer sur la partie douloureuse. Cela peut se faire avec la main, avec un coton imbibé du mélange ou même avec une compresse. Cette technique s’avère être très efficace pour soigner les hémorroïdes et en même temps soulager les douleurs. Ce mélange peut être appliqué plusieurs fois par jour sans augmenter le risque d’inflammation. L’utilisation de l’hamamélis est un remède efficace si vous souhaitez vous débarrasser petit à petit des hémorroïdes. Son application quotidienne sera non seulement bénéfique pour vous mais vous procurera aussi un soulagement temporaire pour les maux que vous ressentez à l’anus. Comme n’importe quelle plante médicinale, l’hamamélis peut-être utilisée pour n’importe quel traitement mais elle est plus recommandée pour le soin des thromboses hémorroïdaires, qui n’est autre qu’une évolution des hémorroïdes. Lorsque vous êtes face à une thrombose hémorroïdaire, sachez que les habitudes sont les mêmes que quand vous souffrez d’hémorroïde. Il faut juste faire plus attention et appliquer le traitement deux fois plus qu’avant. Le thé d’hamamélis par exemple, peut être appliqué plusieurs fois dans la journée. Il faut juste veiller à bien sécher après chaque application. L’importance du remède à base d’hamamélis est qu’il donne des effets vraiment positifs. Ce qui fait que son utilisation n’apporte que des bienfaits pour la peau et guérit les différentes brûlures subies par celle-ci.

Bain de siège, un excellent remède pour calmer les hémorroïdes

Le bain de siège est une des méthodes les plus courantes pour lutter contre les hémorroïdes. C’est une pratique très ancienne mais qui reste néanmoins la plus efficace de toute. D’ailleurs, le principe est simple puisque cela consiste juste à se laver la partie anale avec de l’eau. Habituellement, on utilise un bidet ou une bassine ayant une profondeur minimale de 10 centimètres. Il faut tout de même noter que les bidets amovibles sont les plus adaptés pour un bon bain de siège. Il existe plusieurs modèles tels que Patterson, Aidapt et Wellys par exemple. Disponibles sur Amazon, ils supportent n’importe quel type de personne. Il n’y a pas de température idéal de l’eau, certains médecins pensent que l’eau froide est la plus adaptée, d’autres par contre conseillent l’eau tiède. Bien que l’eau chaude soit plus relaxant, elle est totalement déconseillée du fait qu’il peut y avoir des risques de brûlures. Malgré le soulagement que celle-ci apporte, la chaleur fragilise la membrane des hémorroïdes et peut entraîner plus d’inflammation.

L’utilisation de l’eau froide est la meilleure solution pour un bain de siège. Elle a un effet anesthésiant et active en même temps la circulation sanguine, ce qui permet d’atténuer la douleur et de diminuer le gonflement. La majorité des personnes qui souffrent d’hémorroïdes penchent pour l’eau tiède du fait que celle-ci est plus apaisante. Pour certains médecins, il est également possible d’alterner l’eau froide et l’eau chaude. En ce qui concerne les produits, il faut éviter tous les savons parfumés quels qu’ils soient. Lorsque vous prenez un bain de siège, le seul produit que vous pouvez mélanger avec l’eau c’est l’hamamélis. 5 à 10 grammes de cette plante sera amplement suffisante pour faire un excellent remède contre les hémorroïdes. Les savons parfumés ainsi que les produits alcoolisés sont totalement à éviter. Par contre, on peut également ajouter de la citronnelle dans le bain pour diminuer la pression exercée sur l’anus. Dans le cas où il y a saignement, il faut faire bouillir un litre d’eau et y ajouter 100 grammes d’écorces de chaînes séchées. Une fois que le mélange est prêt, il suffit de le filtrer, le laisser refroidir et ensuite l’ajouter dans le bain. La durée minimum d’un bain de siège est de 15 minutes pour qu’elle fasse bien effet. Aussi, il faut en prendre 2 à 3 fois par jour minimum pour que le traitement soit vraiment efficace. Prendre un bon bain est reposant et décontractant. Il calme, apaise et soulage les douleurs causées par les hémorroïdes.

Traiter les hémorroïdes chez les femmes enceintes

Les femmes enceintes, elles aussi peuvent souffrir d’hémorroïdes. Elles apparaissent surtout pendant le troisième trimestre de grossesse et provoquent des douleurs accompagnées de saignement. En effet, lorsque le fœtus grandit à l’intérieur, cela provoque une forte pression sur l’anus et peut engendrer des hémorroïdes. Pour s’en débarrasser, il faut suivre quelques règles importantes. Pour commencer, il faut veiller à avoir une bonne hygiène de vie. De ce fait, il faut éviter de faire trop d’excès de nourriture. Le fait de trop manger peut engendrer un problème d’estomac, ce qui peut provoquer une inflammation des veines. Une fois que les veines gonflent, les risques de saignement et de douleur augmentent. Afin de lutter efficacement contre ces douleurs et ces saignements, il faut à tout prix éviter d’être constiper. Cela cause non seulement des problèmes au niveau de l’intestin mais aussi de l’anus. Pour calmer cela et arrêter les saignements, il est fortement conseiller de boire beaucoup d’eau et de manger des aliments pleins de fibres. L’eau élimine tous les déchets toxiques présents dans le corps et aide à l’évacuation facile des selles. L’idéal serait de 2 litres par jour.

En ce qui concerne les aliments pleins de fibres, on les trouve surtout dans les fruits et légumes. Les produits laitiers sont excellents pour une bonne digestion. Tous ceux qui sont épicés sont à proscrire du régime alimentaire, de même pour la viande et les produits alcooliques. Pour les femmes enceintes, il faut vraiment éviter de porter ou de soulever des objets lourds. Les talons plus de 5 cm ainsi que les chaussures plates sont à proscrire pendant la grossesse, le mieux est d’opter pour des petits talons de 3 cm. Ne pas rester debout ni assis trop longtemps mais préférez plutôt la position demi-assise avec un petit coussin ou allonger sur les côtés.

Les autres techniques de soulagement sont aussi valables pour les femmes enceintes. Lorsque la douleur commence à être insupportable, on peut la soulager avec des glaçons. Il ne faut tout de même pas négliger les conseils d’un médecin. Il faut savoir qu’une femme enceinte est très sensible, et parfois ses malaises peuvent atteindre son bébé. Ainsi pour ne pas avoir de problèmes lors de l’accouchement, le mieux est de toujours avoir l’avis d’un expert. Seul un médecin est capable de vous rassurer et de vous aider si jamais le problème touche aussi le bébé. De plus, dans le cas où la maladie s’avère risquée pour l’enfant, il peut prescrire les médicaments nécessaires pour traiter le problème dans le fond. Son avis et ses conseils vous seront d’autant plus très utiles pour la préparation de votre accouchement.