Le régime Paléo, pour mieux traiter les hémorroïdes

Tout le monde a des hémorroïdes. Il s’agit de plusieurs veines situées autour de l’anus. Les crises hémorroïdaires surviennent quand les veines se dilatent de façon anormale et permanente. Il s’agit de plusieurs veines situées autour de l’anus. Mais comment les soigner ?

Comment les soigner ? Cette pathologie est très courante et peut affecter aussi bien les hommes que les femmes. Selon les statistiques, un Français de plus de 50 ans sur deux est victime de la pathologie.

Les hémorroïdes sont des groupes de veines enflées ou dilatées se trouvant aux deux zones de l’anus. Les hémorroïdes externes se trouvent entre le sphincter, et la peau de l’anus, en bas. Les hémorroïdes internes par contre se trouvent un peu plus en amont. Normalement, le gonflement des hémorroïdes permet au rectum de se fermer de manière plus étanche.

Les maladies hémorroïdaires surviennent quand il a un relâchement des ligaments qui les retiennent. Les hémorroïdes internes descendent jusqu’à l’anus en emportant la muqueuse. C’est le phénomène de prolapsus hémorroïdaires. Il arrive que les hémorroïdes saignent, mais elles ne sont pas douloureuses. Cependant, les hémorroïdes externes présentent parfois des dilatations excessives, du fait qu’un caillot de sang peut obstruer le vaisseau. Ce qui favorise parfois les douleurs hémorroïdaires.

Les causes de l’hémorroïde sont multiples

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition des crises hémorroïdaires. La position assise trop longtemps dans les toilettes, ou la longue marche peuvent favoriser des complications comme la thrombose interne ou externe. Quand un caillot obstrue la veine, il arrive que les douleurs deviennent très intenses et ne s’arrêtent que quand le caillot est retiré. Les sports trop intenses, la constipation, ou la grossesse sont l’un des facteurs qui favorise le gonflement des veines hémorroïdaires.

Les troubles hémorroïdaires peuvent apparaître à tout moment. Son développement varie selon les individus. Il arrive que des bébés développent également des hémorroïdes, même s’il est encore dans le ventre de sa mère. Près de 1 personne sur 25 suivent des traitements pour ce genre de problème au moins une fois dans sa vie. La maladie hémorroïdaire est une pathologie assez gênante, ce qui dissuade ceux qui en sont victimes de consulter. Près de 1 personne sur 25 suivent des traitements pour ce genre de problème au moins une fois dans sa vie. D’une part, les patients hésitent à consulter et d’autre part, les médecins ne prennent pas le temps de bien diagnostiquer la maladie. Selon une étude, près de 50 % des personnes souffrant d’hémorroïdes sont mal diagnostiquées, du fait qu’il s’agit parfois d’une fissure anale, d’un abcès anal, d’une fistule, des végétations anales, ou du prolapsus du rectum.

Comment prévenir et soulager la crise hémorroïdaire ?

L’alimentation

Changer d’habitude alimentaire est recommandé si vous voulez guérir l’affection ano-rectales. Le régime paléo est l’un des régimes alimentaires à prendre en considération dans le traitement des hémorroïdes. En effet, le régime paléo est basé essentiellement sur des aliments riches en fibres.

Les fibres rendent les matières fécales plus molles. Elles ont la capacité d’absorber l’eau, afin de transformer et de rendre les selles beaucoup plus fines. De cette manière, il est beaucoup plus facile de les expulser, et de minimiser les pressions subies par les vaisseaux sanguins se trouvant en bas du rectum.

Les fibres permettent aux bactéries probiotiques de survivre. Ces bactéries transforment les selles en une matière beaucoup plus légères. Vous devez prendre conscience que vous devez ingérer beaucoup de fibres, dont le son et le blé, pour améliorer votre transit intestinal. Une fois dans l’estomac, elles suivent les sucs gastriques.

Pour le traitement des hémorroïdes, le mieux est de consommer des fibres solubles, qui se trouvent dans les légumes à feuilles verts, et dans les fruits, même s’ils ne contiennent qu’une faible quantité. Les fibres qui se mélangent avec les aliments, permettent de maintenir le sucs gastriques, afin de faciliter la digestion et que les aliments puissent descendre dans l’appareil digestif. Sachez que si vous souffrez d’une maladie hémorroïdaire, vous devez au minimum manger 5 fruits et légumes frais par jour. Si cette habitude alimentaire ne vous est pas familière, pensez à prendre du probiotique tels que le « Nexabiotic 20-Strain Mutli-Probiotic » avec votre régime. Le plus important est de manger tous les jours une petite quantité de bactéries vivantes, comme la choucroute ou les kimchi frais. Évitez de consommer des aliments en boite ou en conserve. La consommation de yoghourt avec des cultures de bactéries vivantes est également recommandée.

Le mieux est d’intégrer les bactéries vivantes dans votre tube digestif avant de consommer des aliments contenant de la fibre. Consommez au moins 1 ou 2 portions de légumes durant les quatre premiers jours. Pour le cinquième jour, vous devez minimiser la consommation de bactéries vivantes si vous commencez à être nauséeux ou que vous souffrez de brûlures d’estomac, de ballonnements ou de gaz. Après les trois premiers jours, vous sentirez déjà que votre digestion est beaucoup plus légère, moins douloureuses et que vous avez moins de saignements. Les symptômes diminueront au fur et à mesure, sans que vous ayez utilisé des traitements médicamenteux.

Prenez le temps de consulter votre médecin, si vous remarquez des traces de sang assez sombres sur le papier toilette. Cela indique qu’il y a un problème dans vote appareil digestif.

La consultation

Il ne faut pas hésiter à consulter son médecin dès qu’il y a des traces de sang suspectes sur les papiers toilettes. Il faut se rendre tout de suite à l’hôpital si vous ressentez une soudaine et une violente douleur abdominale surtout au côté bas de l’abdomen.

Le traitement des hémorroïdes par les nouvelles techniques de chirurgies ont un taux de réussite de plus ou moins 90%. Il en est de même pour l’utilisation de radiations pour réduire les dilatations des hémorroïdes. Mais, le changement d’habitude alimentaire est toujours recommandé, surtout que cette méthode est également efficace dans les 90% des cas. Il est vrai que cela prend plus de temps que les traitements médicamenteux ou les opérations chirurgicales. Mais avec de la patience, il se peut que vous vous débarrassiez de votre maladie hémorroïdaire en quelques semaines avec le régime paléo. La guérison se fait lentement et naturellement.

Quelques astuces pour vous aider à réduire vos hémorroïdes

C’est une question que se posent toutes les personnes victimes de cette maladie. Il faut l’admettre, les hémorroïdes ne sont pas mortelles, mais très gênantes, que peu de personnes osent en parler. Pourtant, le fait de se taire sur la maladie ne la résout pas. Au contraire, cela pourrait les aggraver, d’autant plus que les symptômes alliés à l’hémorroïde peuvent cacher d’autres maladies beaucoup plus graves. Voici quelques astuces qui vous aideront à ne pas souffrir en silence.

– Ne plus utiliser des papiers toilettes

Malgré le fait que les papiers hygiéniques sont devenus presque indispensables dans la vie quotidienne, il faut comprendre qu’ils ne sont pas recommandés chez les personnes ayant des problèmes d’hémorroïdes. En effet, les papiers toilettes peuvent aggraver la pathologie. Le frottement peut renforcer les irritations de la muqueuse. Il est mieux d’utiliser des lingettes pour bébé, qui sont beaucoup plus doux pour la peau. Vous pouvez également vous nettoyer avec des serviettes en coton humide.

– Utilisez de la glace pour refroidir les hémorroïdes

C’est l’une des meilleures façons de réduire les hémorroïdes. Attention, il ne faut pas appliquer la glace directement sur la peau, il faut l’envelopper dans un torchon propre. Vous devez faire le traitement au minimum 3 fois par jour, pendant 10 minutes. Le froid permet en effet, de diminuer l’inflammation des veines. Il faut ensuite réchauffer la zone, car l’alternance entre le chaud et le froid facilite le rétrécissement des hémorroïdes.

  • Prendre un bain de siège

Les bains de sièges vous aident à mieux supporter les douleurs et les démangeaisons. Vous n’êtes pas obligé de vous mouiller complètement. Vous pouvez mettre de l’eau chaude dans une cuvette. Le but est que le niveau de l’eau atteigne vos hanches. L’utilisation de savon parfumé est à proscrire quand vous souffrez d’hémorroïdes, du fait que les produits chimiques qu’ils contiennent peuvent favoriser l’inflammation de la peau. Pensez à vous sécher correctement avec une serviette en coton après le bain. Il est important que la peau reste au sec pour minimiser les risques d’inflammation.

Ne plus porter des vêtements serrés

Les vêtements trop serrés confinent les veines rectales et anales. Il ne s’agit pas uniquement des sous-vêtements, l’on parle ici des vêtements trop moulants qui peuvent créer des pressions inutiles sur les veines. Les hommes devraient choisir des slips et des boxers beaucoup plus larges, alors que les femmes doivent éviter de porter des jeans trop serrés. Il faut oublier les vêtements synthétiques, car cela peut renforcer les irritations de la peau. Le mieux est de porter des vêtements en coton. Le string est à bannir de la garde-robe. Il est conçu en matière synthétiques et les ficelles qui le constituent peuvent entrainer des pressions inutiles. Les lésions peuvent s’aggraver avec les frottements. De manière générale, les vêtements trop serrés ne permettent pas au système sanguin de fonctionner correctement.

Ne jamais se retenir

Il est vrai que les crises hémorroïdaires peuvent être traumatisantes, surtout si les douleurs sont vraiment intenses lors de la défécation. Mais le fait de se retenir pour éviter ce traumatisme favorise la constipation, qui n’est pas très recommandé chez les personnes souffrant de la pathologie. Cela renforcera davantage les douleurs, alors que vous devrez déjà faire des efforts pour expulser les selles. Cela crée d’importantes pressions sur les veines.

Il faut comprendre que le mécanisme de défécation est commandé par deux réflexes. Le recto-rectal et le recto anal. Le premier se déclenche de manière involontaire quand le volume de selles atteint 50 cm3. À ce stade, le reflexe-recto anal peut contrôler l’envie d’aller aux toilettes. Si le volume atteint les 300 à 350 cm 3, alors l’envie d’aller aux toilettes se fait déjà ressentir. Plus le volume augmente, plus les pressions le sont également. Le plus important quand vous avez un problème d’hémorroïdes est de minimiser les pressions le plus possible, et d’aller aux toilettes dès que l’envie se fait ressentir. Le fait de se retenir ne vous aidera en rien, quand vous souffrez de crises hémorroïdaires.

Comprendre le régime paléo et ses bienfaits sur la santé

Ce régime n’a rien à voir avec les autres régimes minceurs traditionnels. Il permet de perdre du poids, et aide à améliorer la santé en général, mais également les performances sportives. C’est le régime idéal pour soigner votre maladie hémorroïdaire naturellement.

Pour perdre du poids naturellement

La pathologie survient suite à une importante pression exercée sur les veines qui se trouvent sur la zone anale et le rectum. Il est important pour les personnes victimes d’obésité ou de surpoids de réduire au minimum cette pression, et la perte de poids paraîssent être la solution la plus efficace.

Le mode d’alimentation moderne favorise le stockage de graisse dans le foie et les muscles. Ce qui entraîne la résistance à l’insuline, l’apparition du diabète et la prise de poids.

Le régime Paléo vous aide à changer complètement d’habitude alimentaire. Il vous permet de perdre du poids de façon naturelle et d’une manière beaucoup plus saine. Il vous aide à maigrir facilement sans la sensation de faim dont souffrent les personnes qui pratiquent des régimes amaigrissant trop drastiques. Vous perdez vos kilos en trop, sans faire trop d’efforts. D’après une étude scientifique, suivre un régime paléo pendant près de quatre semaines vous permet de soulager votre foie et de le décharger de ses graisses. Il agit également sur l’état de santé en général.

Avant de commencer le régime, vous devrez calculer votre IMC (indice de Masse Corporelle). Cet indice permet de déterminer la répartition de votre poids selon votre taille. Le résultat du calcul déterminera la corpulence, et les nombres de kilos en trop chez les adultes.

Pour prévenir certaines maladies

Le développement des recherches scientifiques a permis de découvrir que la mauvaise alimentation est la cause de plusieurs maladies, les crises hémorroïdaires. Le développement des recherches scientifiques a permis de découvrir que la mauvaise alimentation est la cause de plusieurs maladies, les crises hémorroïdaires. Le fait d’adopter le régime Paléo, vous permet de minimiser les symptômes des maladies, mais il prévient également l’apparition d’autres pathologies.

– le syndrome Métabolique et insulinorésistance

La période d’insulinorésistance est très fréquente chez les personnes obèses. Le pancréas n’arrête pas la sécrétion d’insuline, même si les récepteurs n’arrivent plus à les assimiler. Il s’agit là du phénomène d’insensibilisation. De ce fait, malgré cela l’organisme n’ingère pas le glucose même avec l’insuline. Les cellules sont alors sous-alimentées. Le glucose circule librement dans le sang et dans le système lymphatique. Ce phénomène provoque l’hypersécrétion d’insuline par le pancréas. Les cellules pancréatiques finissent par s’épuiser après quelques années. L’intolérance en glucose se traduit par un diabète de type 2.

Le régime paléo se base sur la diminution de la consommation de glucide. Il consiste à augmenter la présence des protéines, des fibres alimentaires et des acides gras Oméga 3 dans l’alimentation. Cela permet de rééquilibrer la sensibilité à l’insuline et de minimiser son taux dans le sang.

– Les maladies cardiovasculaires

Le cholestérol est une molécule de la Famille des lipides qui sont présents dans les aliments, surtout pour ceux d’origines animales. Il y a deux types de cholestérol : le bon ou le HDL cholestérol, et le mauvais ou le LDL-cholestérol. Les LDL sont très mauvais pour la santé. Ils bouchent les artères, alors que les HDL les épures en supprimant les dépôts lipidiques de mauvaises qualités. Le régime paléo réduit la consommation de sucres raffinés de céréales et de féculents, afin de favoriser l’augmentation du taux de HDL et réduire le nombre de molécules de LDL. Le régime paléo aide à la lutte contre les maladies cardiovasculaires.

– Amélioration de l’équilibre acido-basique de l’organisme et l’état de santé

L’alimentation moderne est très acide, contrairement au régime paléo. Ce régime peut favoriser l’équilibre acido-basique de l’organisme. Le régime paléo assure le bon fonctionnement des métabolismes, et améliore la santé en général. Il faut comprendre que le régime paléo est avant tout, un mode de vie. Il vous aide à mieux contrôler vos envies de grignoter et les malbouffes. Si vous les éliminez de votre habitude alimentaire, vous donner à votre organisme plus d’énergie pour mieux fonctionner ainsi qu’un meilleur sommeil.

– Effet positif sur le diabète

Le régime paléo serait meilleur que le régime méditerranéen pour minimiser les résistances à l’insuline, surtout pour les diabètes de type 2, selon les scientifiques.

Minimiser les risques de maladies cardio-vasculaires

Selon les études scientifiques, les personnes qui vivaient au paléolithique sont des populations de chasseurs et de cueilleurs qui ne souffraient pas de problèmes cardio-vasculaires ou de crises cardiaques. Ainsi, les experts en nutrition estiment que le régime paléo est très bénéfique pour la santé du cœur et pour la santé en général.

About the Author

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: