Comment réduire les hémorroïdes efficacement ?

Si vous avez des crises hémorroïdaires, la meilleure façon de se débarrasser de cette maladie est de réduire les hémorroïdes. Vous pouvez les réduire en agissant sur les vaisseaux sanguins gonflés. Ceux qui se trouvent à l’intérieur et à proximité de la zone anale ou du rectum se gonflent lorsqu’ils subissent  plus de pression que ce qu’ils peuvent supporter lors des passages des selles.  Les femmes enceintes peuvent également souffrir d’hémorroïdes durant la grossesse, à cause du fœtus qui exerce une importante pression sur la zone anale, et au moment de la poussée pour expulser le bébé. Tout ce qui va exercer une pression indue sur vos vaisseaux sanguins peut provoquer une hémorragie. Cette pathologie touche aussi bien les hommes que les femmes. Certains enfants peuvent également en être victimes. C’est un sujet assez difficile à aborder pour la majorité des personnes victimes de la maladie, du fait qu’elle est assez gênante. Cependant, le fait d’en parler permet de résoudre le problème le plus rapidement. Il est possible de s’en débarrasser à condition d’agir tout de suite dès que les premiers symptômes viennent à apparaître.

Tout patient souffrant d’hémorroïdes se demande avec anxiété comment s’en débarrasser. Les hémorroïdes internes sont plus difficiles à contrôler du fait qu’elles perdurent et engendrent des protubérances ou des prolapsus à l’extérieur de l’anus. Inversement, les hémorroïdes externes peuvent engendrer une thrombose lorsque la veine éclate ou forme un caillot de sang. Malgré que ces troubles soient en général bénins, ils occasionnent d’importantes douleurs.

Les principaux symptômes des maladies hémorroïdaires

– La douleur

C’est l’un des symptômes les plus fréquents. Une constipation, une diarrhée ou une mauvaise alimentation peuvent favoriser l’apparition des hémorroïdes. La douleur se ressent lors du passage aux selles ou lors d’un important effort physique. Une sensation de chaleur et un gonflement de l’anus peuvent également se faire ressentir. La crise hémorroïdaire peut durer entre deux et quatre jours selon les cas, du fait qu’un caillot de sang obstrue les veines. C’est la thrombose. Il est très douloureux surtout après un important effort physique ou un traumatisme. L’anus se tuméfie et devient douloureuse. Par la suite, il se gonfle. Ce sont les hémorroïdes externes qui sont les plus fréquents chez l’homme.

– Les saignements

Du sang peut parfois accompagner le passage des selles. Le saignement peut indiquer plusieurs maladies autres que les hémorroïdes. Il est recommandé de consulter un médecin dès la présence de signes anormaux. Il arrive également que les hémorroïdes internes descendent lors de la défécation, ce qui pourrait provoquer des brûlures anales.

Est-ce une maladie grave ?

La maladie hémorroïdaire est plus désagréable à vivre que grave. Elle peut gâcher notre existence certes,  mais elle n’est pas mortelle, et ne menace en aucun cas votre vie. Cependant, les saignements peuvent entraîner une anémie et peuvent cacher d’autres maladies graves. Mais peu importe la raison, n’hésitez pas à consulter dès que vous constatez des saignements qui accompagnent vos selles.

Les maladies hémorroïdaires évoluent selon des stades :

– Stade 1 et 2 : ne présente pas de signes spécifiques. Les analyses doivent être faites avec des matériels spécifiques.

– Stade 3 : les hémorroïdes ressortent lors des selles mais elles sont réductibles

– Stade 4 : les hémorroïdes ne sont plus réductibles

Les astuces pour réduire les hémorroïdes

Toutes personnes qui souffrent d’hémorroïdes se posent toujours la même question : comment se débarrasser des hémorroïdes. Il est beaucoup plus difficile de surveiller les hémorroïdes internes. Elles provoquent parfois des protubérances ou des prolapsus à l’extérieur de l’anus. Les hémorroïdes externes par contre peuvent favoriser l’apparition de thrombose quand il y a éclatement des veines. Certes ces troubles sont bénins, mais ils peuvent provoquer des douleurs insupportables. Il faut donc les réduire. Peu importe la méthode qui vous conviendra, le mieux est d’adopter un plan d’action qui vise à les éradiquer définitivement.

  • Dormir

Beaucoup de choses se passent dans notre corps quand nous dormons. Le rythme cardiaque baisse de 20 battements par minute. La pression sanguine diminue également du fait qu’il y a peu de pression dans les veines. De ce fait, si vous souffrez d’hémorroïdes, dormir vous aide à soulager les douleurs. Il est mieux de dormir sur le côté afin de minimiser les pressions exercées sur les veines de la région pelvienne. Il est également recommandé de mettre des coussins entre les jambes pour que les zones affectées ne se frottent.

  • Utiliser des remèdes naturels :

Il existe plusieurs remèdes naturels qui permettent de soigner les hémorroïdes. Leur choix se fera en fonction de leur degré d’efficacité. Parmi ces remèdes, il y a le vinaigre de cidre qui permet de diminuer les hémorroïdes, et ce, après seulement 7 jours d’utilisation. Pour cela, il faut diluer le vinaigre de cidre dans de l’eau et imbiber un coton dedans. Il suffit de tamponner la zone affectée avec ce coton. Le ruscus est également, un remède très efficace pour réduire la taille de l’hémorroïde. Les feuilles d’hamamélis sont également des remèdes parfaits pour soigner les hémorroïdes. Il faut les infuser dans de l’eau bouillante avant de les appliquer sur les zones affectées avec un coton imbibé de la solution. L’Aloe Vera dispose de plusieurs composants qui permettent de diminuer le gonflement des veines, sans utiliser des produits chimiques. Bien évidemment avant de tenter quoi que ce soit, il faut toujours demander l’avis de son médecin.

  • Utiliser de la glace

La glace est également un traitement naturel contre les hémorroïdes. La glace diminue les enflures des vaisseaux sanguins et soulage la douleur instantanément. Placez dans un sac un morceau de glace que vous aurez enveloppé dans un linge. Par la suite, il vous faudra le placer délicatement sur les zones affectées durant 10 minutes. Vous devez refaire le geste plusieurs fois par jour jusqu’à ce que les douleurs disparaissent.

  • Le jus de citron

Le jus de citron dispose de plusieurs nutriments qui aident à la réduction des douleurs hémorroïdaires. Pour cela, il faut imbiber un coton du jus de citron et les placer sur les zones affectées. Vous sentirez une sensation de brûlure légère, mais c’est tout à fait normal. La douleur disparaitra au fur et à mesure. Vous pouvez également boire un verre de lait chaud avec le jus d’un demi-citron au moins toutes  les demi-journées.

  • L’huile d’amande

Ses propriétés adoucissantes permettent de soulager les hémorroïdes externes. Il suffit d’imbiber une boule de coton d’huile d’amande pure et la placer sur la zone affectée. Elle permet de diminuer l’inflammation et hydrate la peau. Elle efface également les sensations de démangeaison et de brûlure autour de l’anus.

  • L’huile d’olive

L’huile d’olive a un effet anti-inflammatoire. Elle est très efficace pour le traitement des hémorroïdes externes. Elle rend les vaisseaux sanguins beaucoup plus souples, ce qui minimise leur inflammation et leur gonflement dans la zone anale. Une cuillère à soupe par jour d’huile d’olive vous aide à réduire l’inflammation. Les acides gras mono-insaturés renforcent le mécanisme du système excréteur.

  • Les céréales entières :

Les graines sont très efficaces pour traiter les problèmes d’hémorroïdes, de fait qu’elles contiennent une importante quantité de fibres. Elles soulagent efficacement les douleurs hémorroïdaires et préviennent les saignements. Elles nettoient le système digestif et prévient la constipation.

  • Les analgésiques NSAID

Les inflammations des veines provoquent les crises hémorroïdaires. De ce fait, l’utilisation des analgésiques NSAID, qui sont des anti-inflammatoires non Stéroïdiens est recommandé. Ils sont disponibles dans les pharmacies. Cependant, il faut toujours demander l’avis d’un médecin ou du pharmacien avant de prendre n’importe quel médicament.

  • Les crèmes et les pommades

Certaines pommades et certaines crèmes sont composées d’hydrocortisone qui permet de réduire les hémorroïdes. Il est possible de les acheter sans ordonnance. Il est à noter que l’utilisation excessive de ce genre de produit peut fragiliser la peau et la rend beaucoup plus sensible. Ce qui pourrait créer d’autres saignements. De ca fait, il faut être prudent dans leur utilisation.

  • L’injection de médicaments sclérosants

L’injection de sclérothérapie permet également de traiter efficacement les hémorroïdes internes de 1er et de 2ème degré. On injecte les composants dans les veines hémorroïdaires. Ils assèchent les veines et les diminuent. Pour le cas de certains spécialistes, ils estiment que c’est le meilleur traitement pour traiter les maladies hémorroïdaires. .

  • Le Venapro

Le Venapro est issu d’extraits naturels de plante qui permet de diminuer l’inflammation et l’enflure des veines. Il permet également de minimiser les douleurs. Il ne présente aucun effet secondaire, et a été testé cliniquement.

  • La préparation H

Cette crème est fréquemment recommandée pour soulager les douleurs liées à l’hémorroïde Elle favorise son rétrécissement. .

Le traitement pour diminuer les hémorroïdes est un processus à long termes qui exige un réel engagement. Ce processus varie surtout selon l’emplacement des hémorroïdes, leur niveau et leur nombre. Il faut également se munir d’un bon sens pour que le traitement aboutisse Il est important d’éviter la pratique d’activité intense qui pourrait favoriser l’irritation de la zone rectale et anale, comme le sexe anal, le fait d’être assis pendant un long durée ou les sous-vêtements moulant.  Le fait de changer d’habitude et d’adopter un nouveau mode de vie aide réellement à diminuer les hémorroïdes.

Il est primordial d’agir le plus tôt possible afin que le traitement soit rapide et efficace. Plus vous  agirez le plus tôt possible, plus vite sera le traitement. Les démangeaisons, les brûlures, et les douleurs sont les principaux symptômes de l’hémorroïde. Certains cas d’hémorroïdes internes sont difficilement diagnostiqués. Elles ne sont associées qu’à de petites douleurs. Ce sont les hémorroïdes externes qui sont les plus gênantes. Si vous avez des problèmes d’hémorroïdes et que vous êtes contraints de vous asseoir durant toutes la journée, n’hésitez pas à utiliser un “donut” oreiller afin d’avoir une position plus confortable,

Il est important de réduire les hémorroïdes car si elles deviennent de plus en plus grandes, et de plus en plus irritantes, ce qui entraîne une situation inconfortable et gênante. Le gonflement excessif d’une hémorroïde interne provoque le gonflement externe de l’anus. C’est ce qu’on appelle hémorroïde prolapsus, et il est important de le pousser délicatement vers l’intérieur. À cela, il est important de consulter le médecin dès que les premiers symptômes apparaissent.

Hémorroïdes : les erreurs à éviter

Il y a certaines erreurs à éviter pour faciliter le traitement des hémorroïdes. Certains patients ne sont pas conscients de cela.

Se retenir

C’est un réflexe assez compréhensible chez les personnes qui souffrent de maladie hémorroïdaire. En effet, les douleurs sont parfois insupportables lors du passage à la selle, ce qui provoque parfois des traumatismes à chaque passage aux toilettes. Pourtant, c’est une mauvaise habitude à bannir de votre mode de vie si vous souffrez de crises hémorroïdaires. En effet, cette solution vous soulagera temporairement, mais favorisera la constipation. Les hémorroïdes apparaissent suite à une importante pression sur les veines situées autour de l’anus et du rectum. Se retenir n’est pas la meilleure solution pour traiter les maladies hémorroïdaires. Les constipations renforcent les pressions exercées sur les veines lors des passages aux selles. Pour calmer la douleur, vous pouvez employer des produits spécialisés ou faire un bain de siège.

– Utilisation de savons irritants

Il est fortement déconseillé d’utiliser des savons parfumés et des acides quand vous avez des problèmes d’hémorroïdes. Ces savons sont très agressifs et favorisent l’irritation des muqueuses.

– Utilisation des suppositoires à la glycérine

Les suppositoires sont les meilleurs remèdes pour soulager les problèmes de constipation. Mais pour les personnes victimes dites hémorroïdaires, ceux à la glycérine sont à éviter. Ils peuvent en effet irriter les muqueuses. Ils peuvent également engendrer des inflammations sur les zones hémorroïdaires. Si vous avez des constipations, tournez-vous vers d’autres produits laxatifs pour vous soulager.

– Pratiquer des activités intenses qui favorisent l’hyperpression

Faire du sport est bien pour la santé, mais si c’est trop excessif, cela peut provoquer d’autres problèmes. Parmi les activités à risque favorisant le développement des hémorroïdes, il y a la moto, le vélo, les abdominaux et l’équitation. Les hémorroïdes sortent de l’anus quand il y a une importante pression sur le périnée.

– Ne pas consulter le médecin à temps

Le fait de consulter un médecin même s’il n’y a pas de symptômes graves permet de diagnostiquer à temps votre état de santé. Cela vous permettra de trouver la bonne attitude à adopter face à une crise hémorroïdaire. En effet, les symptômes avant-coureur des hémorroïdes peuvent cacher d’autres maladies qui sont plus graves. La présence d’un saignement un peu noirâtre dans vos selles indique que vous souffrez d’une maladie hémorroïdaire, mais cela peut également cacher autre chose. Cette pathologie n’est pas si grave, malgré qu’elle soit très gênante, mais elle n’est pas non plus mortelle. Les gonflements plus d’une semaine sont alarmant et peuvent cacher d’autres maladies graves et même mortelles, tels que le cancer du colon, qui affectent la plupart des personnes de plus de 50 ans.