Comment soigner les hémorroïdes externes ?

Les nombres de patients qui sont victimes de crise hémorroïdaires augmentent à l’arrivée du printemps. Cependant, même s’il y a un patient qui consulte, il y en a dix qui n’en font pas de même, alors qu’ils souffrent de crise hémorroïdaire. D’après un sondage, sur cinq personnes interrogées, une affirme avoir eu des problèmes d’hémorroïdes. C’est une pathologie assez gênante que les personnes qui en souffrent n’osent pas en parler et se tournent vers l’automédication. Elles préfèrent acheter des pommades anti-inflammatoires à la pharmacie, alors que celles-ci ne présentent que des solutions temporaires. Elles soulagent les crises pendant un certain moment, avant de nouvelles crises parfois plus violentes qui ne se manifestent. Les hémorroïdes externes sont les plus gênantes et les plus douloureuses. Voici quelques astuces pour traiter les hémorroïdes externes.

Il faut comprendre que tout le monde a des hémorroïdes. Les crises se manifestent quand les veines de la région anales et rectales se gonflent, suite à une importante pression provoquée par la quantité de sang dans les veines. Les veines s’étirent et peuvent alors se rompre. Il arrive que du sang accompagne les selles, ou qu’il y ait des démangeaisons. Heureusement, cette maladie est facile à traiter s’il est diagnostiqué à temps.

Prendre des bains chauds pour apaiser les crises d’hémorroïdes

Prendre un bain chaud de 15 à 20 minutes permet de soulager les crises dont les démangeaisons, les sensations de brûlure ou les intenses douleurs. Vous pouvez en pendre même trois fois par jour si nécessaire. Attention, on parle de bains chauds et non de bain moussants. Il ne faut pas utiliser de savon parfumé durant les bains, du fait que ceux-ci peuvent favoriser l’irritation des membranes autour de l’anus, et les fragilisent. Les savons sont composés de produits chimiques qui peuvent aggraver vos problèmes d’hémorroïdes. Prendre un bain chaud signifie un bain avec juste de l’eau.

Les bains de siège

Les bains de siège peuvent également vous aider à soulager et à traiter les crises d’hémorroïdes. N’oubliez pas de vous sécher après chaque bain pour que la zone soit toujours au sec. Le bain de siège consiste à remplir la baignoire d’eau chaude jusqu’à l’anus. Cela ne vous oblige pas à vous mouiller entièrement. Vous pouvez y ajouter des plantes médicinales, mais le plus important, c’est que vous n’utilisiez que des produits naturels.

Utiliser de la vaseline

La vaseline est idéale pour adoucir les mains et les pieds. Elle est d’une grande utilité dans les traitements des hémorroïdes. Il faut l’appliquer sur la zone anale et rectale avant d’aller aux toilettes. En effet, cela peut minimiser les pressions subies par les muscles de la zone, et faciliter la défécation. La vaseline joue alors de lubrifiant.

Les crèmes et huiles naturelles

Vous pouvez également appliquer des crèmes sur l’anus afin de réduire la douleur et les démangeaisons. Vous pouvez choisir par exemple des crèmes anesthésiantes. Cependant, avant d’utiliser n’importe quel produit, demander l’avis des médecins. Les huiles naturelles vous procurent également d’immenses soulagements. Choisissez les bonnes références et les bons commerçants.

La glace

La glace vous aide à réduire le gonflement des veines et les douleurs. Mais il faut quand même être prudent. Il faut envelopper la glace de torchon avant de l’appliquer sur la zone affectée. La glace peut renforcer la douleur si vous le mettez directement sur la peau. C’est le phénomène des gelures, c’est une sorte de brûlures qui est parfois très douloureux que les crises hémorroïdaires.

Ne plus porter des vêtements serrés

Les vêtements trop serrés créent des pressions inutiles sur les veines anales et rectales. L’on ne parle pas uniquement des sous-vêtements, mais de l’ensemble de votre tenue vestimentaire. Les hommes devraient porter des slips ou des boxers beaucoup plus larges, et les femmes devraient éviter les vêtements trop moulants et les jeans trop serrés. Il faut éviter les sous-vêtements synthétiques et privilégier le coton. Si vous avez des problèmes d’hémorroïdes, vous devez bannir de votre garde-robe les strings. Ce genre de sous-vêtement est fait avec des matières synthétiques, et les ficelles qui les constituent créent des pressions inutiles. Les frottements peuvent même favoriser l’apparition des lésions. Les vêtements trop serrés ne facilitent pas la circulation sanguine et créent des pressions sur les veines.

Ne jamais se retenir

Il faut l’admettre, les crises hémorroïdaires peuvent créer d’importants traumatismes lors des passages à la selle. Cependant, plus vous vous retenez, plus vous augmenterez la douleur, du fait que le fait de se retenir peut favoriser les constipations. Le fait de se retenir crée des pressions sur le système digestif et sur les zones rectales et anales. En effet, il est à souligner que le mécanisme de défécation est commandé par deux réflexes : celui du recto-rectal qui est involontaire et se déclenche suite à une pression d’environ 50 cm3 et le réflexe recto anal qui dépend de la volonté. À partir de 50cm3, la pression est déjà ressentie, mais peut encore être contrôlée. Au-delà de 300 à 350cm3, le volume n’est plus tolérable, et on ressent l’envie d’aller aux toilettes. Quand le volume augmente, la pression aussi. Si vous souffrez d’hémorroïdes, il est important d’aller aux toilettes dès que les pressions ne sont plus supportables, car cela peut augmenter les douleurs. En d’autres termes, le fait de se retenir ne soulage pas du tout les hémorroïdes externes.

Boire beaucoup d’eau

L’eau est excellente pour le système digestif. Les selles deviennent beaucoup plus faciles à expulser. Boire beaucoup d’eau permet de soulager les problèmes d’hémorroïdes. Vous pouvez également utiliser des marrons pour vous hydrater, c’est un remède fait avec des plantes qui peuvent aider les personnes victimes d’hémorroïdes.

Changer d’habitude alimentaires

Vous devez consommer des aliments riches en fibres comme les épinards, les légumes à feuilles vertes, les bananes, les ananas, et les pamplemousses, si vous avez des problèmes d’hémorroïdes. Les céréales entières sont parfaitement riches en fibres. Les fibres aident à réduire les saignements et les brûlures. Elles rendent les selles beaucoup plus molles, pour faciliter leurs expulsions. Pensez également à introduire des aliments riches en vitamine C. Il est fortement recommandé d’arrêter la consommation d’épices surtout le poivre. Les épices sont parfois mal digérées et seront évacuées avec les selles. Quand la zone est douloureuse, les épices intensifieront les douleurs et les sensations de brûlure. Les plats sans épices peuvent être meilleurs, il faut juste s’y habituer.

Faire de l’activité

La douleur que provoquent les hémorroïdes peut être insupportable et incitent à rester inactif. Pourtant, c’est une mauvaise habitude qu’il faut changer. La sédentarité facilite la prise de poids. L’obésité et le surpoids peuvent cependant créer des pressions inutiles sur les veines anales et rectales. Plus votre poids augmente, plus les crises deviennent de plus en plus fréquentes.