Soigner les hémorroïdes

Lors de la défécation, les veines anales se dilatent un tout petit peu pour permettre à la selle de sortir. Les maladies hémorroïdaires surviennent quand ils se dilatent de façon anormale et permanente. Les crises d’hémorroïdes se manifestent par des démangeaisons, des saignements et des douleurs parfois insupportables. La majorité des personnes qui souffrent d’hémorroïdes n’osent pas en parler et souffrent en silence, alors que si la pathologie est diagnostiquée à temps, il est tout à fait possible de la traiter rapidement.

La crise hémorroïdaire, qu’est-ce que c’est ?


Tout le monde a des hémorroïdes. À l’état normal, ce ne sont pas une maladie. Il s’agit en effet d’une formation veineuse qui se trouve dans la zone anale et rectale. En général, ils sont indolores. La maladie hémorroïdaire se manifeste quand il y a une dilatation anormale de ces veines. Elles s’extériorisent alors sous forme de boules à l’extérieur de l’anus. Les hémorroïdes sont très gênantes, et des sensations de brûlures ou de démangeaison peuvent survenir lors de la défécation, la position assise ou la marche. En général, les crises d’hémorroïdes ne sont pas douloureuses, que quand il y a une complication, telle que l’apparition d’une thrombose interne ou externe, la présence de fissure anale ou d’abcès. Il arrive aussi que des saignements accompagnent les selles. Ils ne laissent que de petites traces sur les papiers toilettes ou les sous-vêtements. Cependant, si ces microsaignements sont répétés, cela peut créer une anémie, pouvant provoquer des fatigues chroniques. C’est la raison pour laquelle, il faut prendre en charge la pathologie. Le plus tôt possible, il ne faut pas hésiter à consulter, surtout que les douleurs et les saignements peuvent être à l’origine d’autres maladies beaucoup plus graves. Il n’y a que le médecin qui pourra le diagnostiquer.

Les causes et facteurs favorisant la crise hémorroïdaire

Généralement, les maladies hémorroïdaires se manifestent par une pression importante que subissent les veines hémorroïdaires.
– la sédentarité, la position assise ou debout prolongée ;
– les efforts physiques répétés et violents,
– les problèmes de transit intestinal comme la constipation et la diarrhée, vous incitant à pousser pendant la défécation et pouvant favoriser l’irritation des muqueuses ;
– les mauvaises alimentations, comme l’alcool, le café, le tabac et la consommation des plats trop épicés,
– La déshydratation
– la grossesse et l’accouchement
– les maladies du tube digestif ou du foie comme la cirrhose, qui provoquera parfois la congestion sanguine,
– L’hérédité

Quelques conseils simples pour prévenir la crise hémorroïdaire

Il est possible de traiter la maladie hémorroïdaire s’il est diagnostiqué à temps. Le fait de pratiquer des activités sportives favorise le renforcement des muscles de la zone anale et rectale, en adoptant une alimentation plus équilibrée et plus riche en fibres. Cela vous aide à lutter contre les constipations. Lors des passages à la selle, n’hésitez pas à employer de l’huile d’amande douce pour faciliter la défécation, plutôt que des savons acides. En effet, les savons parfumés peuvent favoriser l’irritation des muqueuses.

Il faut également changer d’habitudes alimentaires et minimiser la consommation d’alcool. Pensez à boire beaucoup d’eau pour éviter votre déshydratation. Il est mieux de minimiser les plats épicés et le café.

Crise hémorroïdaire : choisir le bon traitement

Si votre médecin vous confirme que vous souffrez de maladies hémorroïdaires, alors il vous aidera à trouver le bon traitement qui vous convient. Les anti-hémmorroïdaires par voie locale vous aident à soulager les sensations d’irritation et aident à la cicatrisation. Ils sont commercialisés sous forme de crème ou de suppositoire.

Ces produits vous aident à soulager les sensations de brûlure et des démangeaisons, mais ce n’est qu’une solution temporaire. De ce fait, il faut prendre et choisir un autre traitement, nommé « veinotonique ». Vous pouvez vous en procurer sans ordonnance à la pharmacie, mais prenez toujours l’habitude de consulter votre médecin avant de prendre n’importe quel traitement médicamenteux.

Il faut éliminer les sources des crises hémorroïdaires

La meilleure façon de se débarrasser des hémorroïdes, c’est d’éliminer les sources favorisant les crises. Si vous êtes obligé de pousser lors de la défécation, vous appliquerez une importante pression sur les veines anales et rectales. Pour vous soulager, n’hésitez pas à prendre des laxatifs émollients pour ramollir les selles. Vous devez également changer votre habitude alimentaire pour les rendre beaucoup plus fluides.

Pensez à vous lever de temps en temps même si ce n’est que pour quelques minutes. Il en est de même si votre métier implique la manipulation de lourdes charges, vous risquez également de souffrir de problèmes d’hémorroïdes.

Quelques astuces pour réduire les hémorroïdes

La majorité des personnes ayant un problème d’hémorroïdes se demande comment réduire les hémorroïdes. C’est une maladie assez embarrassante, qu’il est souvent difficile d’en parler. Cependant, ignorer le problème ne vous permet pas de vous débarrasser de la maladie. Ainsi, pour vous aider à traiter la maladie correctement voici quelques astuces pour les réduire.

– Bannir les papiers toilettes

C’est la première règle à suivre si vous voulez vous débarrasser de vos hémorroïdes. L’utilisation des papiers toilette favorise l’irritation des muqueuses, ce qui peut aggraver la pathologie. La friction ou le frottement provoqué par les papiers toilette peuvent renforcer les inflammations. Préférez les lingettes pour bébé ou les serviettes humides pour vous nettoyer. Cependant, éviter celles qui sont parfumées, car ils peuvent contenir des produits chimiques pouvant irriter la peau.

– Refroidir les hémorroïdes

C’est également une meilleure façon de réduire les hémorroïdes. Pour cela, vous devez utiliser de la glace que vous devez envelopper dans un torchon. Il faut l’appliquer sur la zone affectée au moins de 2 à 3 fois par jours durant 10 minutes par jour. Le froid aide à minimiser l’inflammation et à diminuer les hémorroïdes. Après l’avoir refroidi, pensez à vous réchauffer. L’alternance du chaud et du froid permettra de rétrécir les veines et soulager les crises.

– Prendre un bain de siège

Il s’agit d’un bain chaud que vous pourriez prendre plusieurs fois dans la journée, surtout avant de vous coucher. Vous devez juste immerger votre corps en position assise dans une grande cuvette, que vous allez remplir d’eau jusqu’à la hanche. Vous pouvez y rester pendant 15 à 20 minutes. Après le bain, pensez à vous sécher avec une serviette en coton.

About the Author

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: