Soigner et traiter les hémorroïdes à la base

Comment savoir si une personne souffre des hémorroïdes ? Pour répondre à la question, voyons tout d’abord la définition des hémorroïdes. Ce sont en fait des  vaisseaux sanguins qui se sont enflés au niveau du rectum et de l’anus. Ces vaisseaux, au fur et à mesure qu’ils gonflent finissent par créer un chemin pour sortir de l’anus. Ce cas est diagnostiqué d’hémorroïde externe.  Comment reconnaître les signes d’une poussée d’hémorroïdaire ? En effet, les douleurs, saignements et la présence de boules gênantes au niveau de l’anus accompagnent souvent la crise hémorroïdaire. Dans d’autres cas, la personne peut souffrir de démangeaisons, de brûlures au moment de l’expulsion des selles. Il n’y a pas d’indices exacts pour savoir vraiment quels en sont réellement les causes, néanmoins plusieurs variables indiquent l’apparition de ces hémorroïdes. Mais une chose est sure, cette maladie qui vous gêne et qui constitue à la fois une honte  pour tant d’autres est guérissable.

Le fait est que les médecins sont trop préoccupés par le haut que « par le bas » et donnent de mauvais traitement. Les malades ne consultent pas non seulement le médecin mais s’auto-médicamentent chez eux, ce qui entraine par la suite pour certains une mauvaise manière de se traiter. Selon les études, une personne sur 25 est traitée d’abcès anal durant sa vie. Voici en quelques étapes et manières pour vous de traiter vos hémorroïdes et des informations pour vous prévenir.

Prévenir les hémorroïdes en luttant contre la constipation

La constipation est une des causes de l’apparition des hémorroïdes. Plusieurs d’entres vous ne connaissent pas les dangers de la constipation. C’est en fait un trouble détecté chez plusieurs individus d’âges différents mais il est souvent lié à la manière dont vos consommez vos aliments et au genre de nourriture que vous manger. Le manque d’eau est une des principales causes de la constipation, s’hydrater est alors un moyen de se prévenir. Comme dit, la constipation chronique déclenche rapidement les hémorroïdes car plus vous êtes constipé, plus il est difficile pour vous d’évacuer vos selles. Cette difficulté vous oblige par conséquent  à pousser vos selles pour qu’ils puissent sortir. Cette action est tout à fait l’élément déclencheur des hémorroïdes. En effet, vous poussez trop souvent que les hémorroïdes finissent par s’enfler.

Pour garantir un corps sain et lutter contre la constipation, il faut bien s’alimenter. Une bonne alimentation est une alimentation faite de fibres, légumes et fruits et de beaucoup d’eau. En général, notre corps a besoin de 1,5 l d’eau par jour au minimum. Cette quantité d’eau est très importante pour faciliter le transit intestinal. Si l’hydratation n’est pas présente dans votre chaîne alimentaire, la constipation peut survenir. Les plus importants et non des moindres sont les fibres, elles garantissent une bonne digestion. Privilégiez dans vos assiettes les aliments fibreux comme les épinards, et la banane comme dessert. Les fibres ont des bactéries probiotiques qui défendent le corps contre les infections. Attention toutes les fibres ne sont pas toutes bénéfiques, seules les fibres solubles aident à la digestion. Les fibres insolubles comme le blé quant à elles provoquent des brûlures d’estomac. Nous vous conseillons de mangez au moins 5 à 6 légumes par jour et de prendre un complément alimentaire comme Nexabiotic 20 Strain Multi Probiotic. Pour un résultat efficace, il faut d’abord sympathiser votre estomac avec ces compléments probiotiques avant de commencer à manger des fibres.

Il faut aussi rester très attentif au signal que le corps nous envoi.  Il est formellement interdit de retarder le besoin d’aller aux toilettes car il crée à la fois la constipation mais aide aussi les hémorroïdes à grandir de l’intérieur. Il faut que vous sachiez que retenir vos selles trop longtemps peut entrainer la gravité de ce problème. Si le cerveau commande le corps d’expulser ces selles, alors ne vous retenez pas. S’ils doivent être expulsés c’est que le corps ne peut plus les retenir et ils ne servent plus à rien. Parlons aussi de l’alignement du colon et de l’anus qui joue un rôle favorable pour la prévention des hémorroïdes. Même votre position aux toilettes peut faire apparaitre le problème des hémorroïdes. La modernité ne nous a pas vraiment facilité la vie. Avant l’apparition des toilettes occidentales, la  position à la turque ou accroupie était la plus privilégiée, peu de gens avaient alors souffert de cette maladie. Mais depuis que la position à la turque fut oubliée, nombreux sont les gens à en souffrir. La position recommandée par les médecins reste toujours la position assise avec un tabouret sur lequel  vous pourriez mettre vos pieds.

Les vêtements serrés et les papiers toilettes peuvent irriter les hémorroïdes

Pour une bonne circulation sanguine, il faut éviter de porter des vêtements trop serrés. Ils empêchent en fait de faire circuler le sang, les dessous serrés tels que les strings peuvent également causer des lésions fortes au niveau des hémorroïdes et provoquer des saignements. Les vêtements en coton, larges dans lesquels vous seriez à l’aise sont vivement recommandés. Pour ce qui en est des papiers toilettes, ils présentent un danger pour les hémorroïdes. Par leurs frottements à la zone infectée, les hémorroïdes peuvent saigner abondamment. La sensibilité de l’anus ne doit pas nous permettre d’utiliser les papiers toilettes fréquemment. À part les caractéristiques des papiers toilettes secs et rugueuses, ils favorisent également l’imprégnation des microbes. Se laver avec de l’eau, c’est la solution la plus efficace pour soigner ce problème. Si vous n’aimez pas cette méthode à l’ancienne, vous pouvez changer les papiers toilettes contre les lingettes bébé. Et oui, les lingettes bébé vendues expressément dans les parapharmacies et les pharmacies sont bio et ne contiennent pas de produits chimiques néfastes pour la présence des hémorroïdes au niveau de l’anus. Si vous vous êtes décidés à acheter des lingettes, optez pour les marques ayant des caractères humides et qui ne sont pas trop parfumées. Toujours, en parlant de toilettes, le savez-vous, le temps qu’une personne passe aux toilettes ne doit pas dépasser la durée du moment de l’expulsion des selles. Quand vous avez fini, sortez et évitez d’emmener vos tablettes aux toilettes pour respecter la durée prescrite. Si vous continuez de rester assis aux toilettes pendant de longues minutes, vous favorisez une très grande pression anale et vous augmentez aussi vos chances d’avoir des hémorroïdes externes. Et si vous êtes dans l’obligation d’employer des papiers hygiéniques, s’il vous plaît éviter de frotter trop fort sur l’anus.

Des exercices faciles pour lutter contre les hémorroïdes et la constipation

Le fait de faire bouger son corps peut beaucoup servir si vous souffrez des hémorroïdes. Il existe d’innombrables exercices pour lutter et soigner cette maladie. Les plus courantes et les plus conseillées par le médecin sont le Kégel, les exercices abdominaux et la marche. Le kégel est un exercice physique développé par Arnold Kegel durant les années 40 et qui aide au renforcement de la zone ano rectale et du vagin. Plus ces muscles sont alors renforcées, plus les hémorroïdes internes sont biens soutenues et ont moins de chances de se développer à l’extérieur. Ce type d’exercice augmente la pression sanguine dans la région anale et améliore par conséquent la circulation sanguine. Pratiquer le kégel favorise également le renforcement des muscles pelviens et lutte contre les fuites urinaires. L’exercice de Kégel le plus facile est l’exercice durant lequel il faut contracter les muscles anaux en comptant jusqu’à 3, à répéter 5 fois dans une journée. Cet exercice très facile contribue largement à la lutte contre les troubles hémorroïdaires. Les médecins experts des hémorroïdes ont trouvé que divers types d’exercice aident à prévenir ce problème. Pour cela, il y a des muscles qu’il faut à tout prix contracter plusieurs fois  dont la région anale, les muscles fessiers.

Voici quelques exercices spécialement réservés pour vous, si vos hémorroïdes ne sont pas encore  inflamées :

  • Relâchement des muscles fessiers et anaux en position debout ou assise avec les jambes croisés
  • Contraction des muscles fessiers pendant 10 secondes en position assise ou debout
  • Répétez cet exercice 10 fois et vous sentirez déjà le changement

La marche quant à elle est indispensable surtout pour les femmes enceintes. Elle permet d’éviter les troubles intestinaux qui causent souvent la constipation et permet également d’évacuer le stress.

Des traitements maisons efficaces pour soulager les hémorroïdes

Les traitements maisons sont nombreux et accessibles à tous. Vous avez le choix entre les pommades faites maisons, les crèmes en application locale, les lingettes et les bains chaud. Les différentes huiles comme l’huile d’olive sont efficaces en application locale mais à éviter pour les hémorroïdes internes. Effectivement, cette huile a la réputation de soulager les gonflements et les démangeaisons. Les pommades à base de plantes naturelles sont aussi parfaites pour guérir les hémorroïdes, il vous suffit de consulter un homéopathe pour vous conseiller sur la bonne marque et les composants idéaux.  Il existe parmi elles des pommades à base de cyprès et d’Hamamélis. Vous pouvez également préparer une infusion de thé de millefeuille ou molène que vous pouvez imbibée avec un coton et appliquer sur les zones enflées. La molène ou Verbascum est réputée pour le traitement sur la respiration. Elle possède des propriétés astringentes c’est-à-dire qu’elle  permet de cicatriser facilement et d’assécher les tissus de trop. En contact avec cette herbe, les vaisseaux sanguins des hémorroïdes se resserrent et le flux sanguin se rétablit normalement. Utilisez la molène avec les trois manières suivantes : par humidification des feuilles, par infusion ou bien encore par bouillon.

Un des traitements fait maison est le bain des siège. Il consiste à se baigner dans de l’eau chaude durant 15 à 20 minutes trois fois pendant trois jours. Il faut particulièrement insister sur les zones enflées car l’eau chaude permet de calmer la douleur et de nettoyer les parties anales afin de supprimer les bactéries. Après un bon bain chaud ou après être allé aux toilettes, vous pouvez encore appliquer de la vaseline sur les hémorroïdes externes afin de les assécher et de lubrifier l’anus. Si les hémorroïdes vous font trop souffrir, appliquez-y une glace afin d’en faire une anesthésie. En outre, nous pouvons vous conseiller de faire une teinture de Calendula. La calendula est une plante dont la teinture obtenue par infusion est à appliquer directement sur la peau pour traiter les hémorroïdes externes. Les pommades obtenues s’utilisent par contre pour les hémorroïdes externes. Pour ce faire, insérez délicatement le produit dans votre anus.

À part les remèdes pré-cités, n’oubliez pas que l’iode est l’allié de ceux qui veulent absolument lutter contre ce problème. Le rôle de l’iode est d’éliminer les hémorroïdes internes. En revanche, il doit être mélangé avec de l’huile d’olive ou du lin. Ce traitement est très fort, des sensations de brûlures peuvent être senties après en avoir mis sur la peau. Pour procéder, il suffit de bien mélanger les goutes d’iodes avec de l’huile pour ensuite les appliquer sur les tissus endommagés en insérant dans le rectum à l’aide d’un morceau de coton.  Enfin, le dernier  mode de traitement que nous allons aborder est le thé de millefeuille. Les effets de ce traitement se voient très rapidement, et sont miraculeux. Cette plante offre une récupération entière des vaisseaux sanguins ruinés et de la peau irritée. Consommé souvent, ce thé vous permettra d’avoir une bonne digestion, sans constipation et sans brûlure d’estomac tout en éliminant la graisse. Pour boire le thé de millefeuille, préparez en infusion 10 à 20 grammes dans 50 cl d’eau bouillante. Ensuite, buvez le tiède car en refroidissant, il noircit rapidement et perd son goût. À usage externe, le millefeuille doit être macéré pendant 40 minutes après avoir été infusé, enfin utilisez la boisson recueillie pour l’appliquer autour du canal anal avec du coton.

Le sommeil et le stress agissent sur l’apparition des hémorroïdes

Beaucoup pensent que durant la phase de sommeil, tous les mécanismes du corps s’arrêtent. Au contraire, quand vous dormez, votre corps se met à récupérer et à multiplier les cellules. Dormir peut alors réparer les dommages causées par l’existence des veines gonflées par des hémorroïdes. Evidemment, il n’y a pas de vie sans stress, et selon les médecins, le stress est un élément déclencheur de maladie. Le stress fait fonctionner le corps à 200% soit le double de la normale. S’il s’accumule toujours, votre corps perd sa force et dépense beaucoup d’énergies, il cesse de fonctionner normalement et entraîne l’apparition de plusieurs maladies. Le stress est un facteur générateur de maladie dont les hémorroïdes. Vivre normalement et diminuer les stress peuvent alors vous aider à prévenir ce problème.

Traiter les hémorroïdes durant la grossesse

Il est très important de consulter au plus vite un médecin quand les hémorroïdes commencent à apparaître chez les femmes enceintes. Ce problème ne touche non seulement la mère mais peut aussi affecter la santé du fœtus dans l’utérus et le stress que la mère subit peut également influer sur son développement intro utérus.

La grossesse est une période très délicate pour la femme, c’est pendant ce moment que les hormones nous jouent des tours. Le corps subit des changements et entraîne l’apparition de maladies comme les varices et les hémorroïdes. Pour soulager les hémorroïdes durant la grossesse, il faut recourir à une bonne alimentation et à un sport doux. N’hésitez pas de consulter votre médecin pour lui demander les sports que vous pourriez pratiquer selon le degré de vos hémorroïdes. Les causes exactes de l’apparition des hémorroïdes durant la période de gestation restent floues. Il y a aussi des fœtus qui présentent déjà des hémorroïdes dans l’utérus. Cette maladie peut donc toucher tout le  monde sans exception mais les causes se diffèrent d’une personne à une autre. Par exemple chez la femme enceinte, les hémorroïdes peuvent survenir, ceci est dû au poids que le bébé exerce sur l’anus. Pour y remédier, les femmes enceintes doivent impérativement pratiquer de la marche tous les jours pendant la période de gestation. Selon les études, 10% des femmes seraient atteintes durant la grossesse. En outre, beaucoup de gens pensent qu’il faut porter des chaussures plates durant la grossesse,  or des études ont montré que les chaussures plates ne garantissent pas le confort pour disperser et équilibrer de manière générale le poids. Mettez dans ce cas des chaussures ayant au maximum 3cm de talons, car elles permettent un meilleur confort pour le corps et contre-attaquent le poids exercé par le bébé sur l’anus.

Enfin, essayez toujours d’adopter des traitements naturels car les opérations chirurgicales sont dangereuses et irréversibles. Comme nous le savons tous, votre premier réflexe sera de consulter un médecin. Ce dernier va automatiquement vous conseiller de recourir à l’usage des pommades et des crèmes. Ces produits sont dangereux mais le plus redoutable de tous reste la chirurgie. En effet, elle entraîne des conséquences irréversibles comme les infections bactériennes, la fissure anale et le risque d’hémorragie. Pour guérir les hémorroïdes  efficacement, tournez vous toujours vers les moyens les plus naturels, car ils ne causent pas de conséquences néfastes pour votre corps.